Comprendre l’analyse d’un bilan financier – Feuilleton de l’été n°1

 

Les différents postes d’un bilan financier

 

Bilan

 

Vous trouverez dans cet article tous les éléments nécessaires pour comprendre un bilan financier.

Avant tout  voici un schéma qui vous permettra de mieux visualiser nos explications :

newsletter image

 

Le cycle d’investissement se décrit par l’arrivée dans le patrimoine de l’entreprise de nouvelles immobilisations et par la sortie des anciennes, vendues ou mises au rebut.

Les emplois joints à ce cycle sont les immobilisations figurant au bilan en valeurs brutes. Ils sont qualifiés de « longs » ou « durables » et représentent l’argent qu’il a fallu mobiliser pour doter le patrimoine des terrains, bâtiments, matériels … nécessaires.

En parallèle, les ressources cohérentes avec ces emplois sont :

Il y a les capitaux propres augmentés de tous les amortissements et provisions (de l’actif et du passif).

Les dettes financières à long et moyen terme (plus d’un an), quelle que soit l’échéance à laquelle elles devront être remboursées.

 

La différence entre ces ressources et ces emplois du cycle d’investissement est appelé Fonds de Roulement. Il représente l’excédent de ressources « longues » (par rapport aux emplois « longs ». Très souvent positif, il constitue une ressource stable pouvant financer les opérations d’exploitation (ou opérations courantes)

Le cycle d’exploitation renvoie aux opérations courantes et quotidiennes liées à la production et à la vente des biens et services pour une entreprise dont l’activité est industrielle, à l’achat et la revente en l’état de marchandises s’il s’agit d’une activité de négoce.

Les emplois liés à ce cycle des opérations courantes se lisent à l’actif du bilan, en valeurs brutes. Il s’agit :

  • des stocks de marchandises, de matières premières, de produits en cours de production et de produits finis ;
  • des créances, sur les clients pour l’essentiel, mais aussi sur l’état (TVA), les organismes sociaux …
  • Le poste des créances clients fait l’objet d’un retraitement : le financier lui ajoute le montant des effets portés à l’escompte et non échus (E.E.N.E.) à la date de clôture du bilan (qui figure en annexe au bilan).

Graphique

Les opérations courantes dégagent également certaines ressources : ce sont les dettes non financières figurant au passif du bilan (dettes fournisseurs et dettes fiscales).

Généralement, le cycle d’exploitation implique des besoins de financement supérieurs aux ressources. La différence entre emplois et ressources s’appelle le Besoin en Fonds de Roulement (BFR).

Le dernier cycle est celui des opérations de trésorerie.

Les emplois, ou trésorerie active, sont constitués par les liquidités figurant à l’actif du bilan (Valeurs Mobilières de Placement – ou VMP – et disponibilités – i.e. banque et caisse – ).

Les ressources, ou trésorerie passive, sont les crédits de trésorerie inscrits au passif auxquels on ajoute le montant des EENE.

On définit la trésorerie en retranchant les ressources ainsi constituées des emplois. Cette trésorerie est une ressource qui vient compléter le fonds de roulement pour couvrir les emplois que représente le besoin en fonds de roulement.

 

En espérant que cet article vous a permis de mieux comprendre ce qu’était un bilan financier et donc de mieux comprendre nos analyses financières publiées sur notre site www.pretup.fr

 

Notre prochain article traitera des Soldes Intermédiaires de Gestions.

 

PretUp – 31 juillet 2015

Quel avenir pour la banque ?

Tous les secteurs d’activités qui, hier étaient protégés par de nombreuses barrières à l’entrée, ne le sont plus aujourd’hui. En effet, l’essor des Start up bouleverse aujourd’hui certains secteurs : Uber pour les transports  ou bien encore Airbnb pour le secteur de l’hôtellerie… et bien d’autres encore !  Les prochains à venir sont les secteurs de la construction, de la santé et de la banque. On va s’intéresser au secteur bancaire : Quel est son avenir ?

Le secteur bancaire part néanmoins avec une longueur d’avance : en effet, il est conscient des changements qui sont en train d’être opérés dans d’autres secteurs. Ils réfléchissent donc déjà à d’autres alternatives.

Néanmoins, les banques ont des freins structurels qui les ralentissent pour se renouveler :

  • Leur structure est moins souple que celle des start-upPaiement mobile 2
  • Ils détiennent des systèmes d’informations qui évoluent au fur et à mesure des années. Ils sont très complexes et couteux.
  • Des passifs
  • La concentration d’afflux importants de liquidités et de talents sur les projets les plus ambitieux

L’expérience des utilisateurs du secteur bancaire reste similaire d’une année à une autre. Les banquiers n’ont pas une réelle relation avec leurs clients. Les banques se différencient sur les prix proposés pour les différents services.

Afin de palier à la forte révolution des start-up, certaines banques ont décidé de s’allier avec elles et non pas de les concurrencer.

La BNP Paribas créait des liens depuis 2012 avec les Startup de la French Tech en ouvrant des pôles Innovation dans les grandes villes de France. ING vient d’ouvrir un village de la Fintech à Bruxelles, Crédit Mutuel Arkéa s’est positionné depuis quelques années sur ce nouveau segment de marché. Des banques étrangères sont déjà très actives (Santander, BBVA, City..)

La Fintech est aujourd’hui en vogue.  La Fintech va révolutionner la banque de demain. En 5 ans, nous sommes passés de 0.9 milliards de dollars en 2008 à 3.0 milliards de dollars en 2013 d’investissement.

On observe deux types de start-up de la Fintech:

  • Certaines Fintech optent pour des applications destinées aux clients de certaines banques.
  • Certaines Fintech décident de devenir des concurrentes aux banques traditionnelles. Elles souhaitent transformer l’expérience utilisateur.

L’ère du tout numérique  révolutionne le secteur de la banque. Désormais grâce à un Smartphone  ou le Web, les particuliers peuvent régler leurs achats  ou effectuer un virement via leur mobile etc.Paiement mobile

Pour conclure, il existe toutes sortes de moyens pour contourner le système bancaire : certaines startups  vous permettent de ne pas payer de frais lorsque vous voyagez à l’étranger ou d’éviter les frais sur l’échange de devises. Vous pouvez donc constater que la  montée en puissance de la Fintech et  de ses startups représente un frein pour tous les secteurs d’activités qui ne s’adapteront pas aux changements économiques et sociaux de notre société.

L’innovation est partout. Et notamment au cœur de la FinTech !

Paris LaDefense at sunset - La Defense

Voici quelques exemples :

FinTech V2

ING : la banque se lance dans la Fintech

Face aux nouvelles attentes des consommateurs et des entreprises, les établissements traditionnels doivent s’adapter.

Benoit Legrand , directeur général d’ING France, se lance dans la Fintech au sein même d’ING. Son objectif est de développer une stratégie  en direction des startups technologique de la finance. Pourquoi ? Dans le but d’accélérer l’innovation dans la banque. De plus,  l’installation de partenariats avec l’univers de la Fintech peut également faciliter ING à répondre aux nouvelles attentes des consommateurs. L’innovation prendra sa source auprès des entrepreneurs ce qui permettra d’ouvrir des marchés inaccessibles auparavant ou tout simplement améliorer l’efficacité des processus existants.

Pour ING France, s’inspirer de la  Fintech va également permettre de développer une culture d’innovation et  d’élargir leurs opportunités d’investissement en aidant les futures géantes de la  FinTech à croitre.

ING

Givesurance : l’assurance charitable

Giveassurance  propose une offre unique : remplacer les coutiers d’assurance en reversant une partie des revenus de son activité à des associations caritatives. Comment cela fonctionne ? Il faut se rendre sur leur site internet, fournir quelques informations et si votre assureur fait parti de leurs partenaires vous pouvez bénéficier d’une ristourne (maximum : 5% de ses primes mensuelles à distribuer à l’association de votre choix. En effet, l’assuré bénéficie d’une rétrocession des commissions de courtage (30% environ) qu’il pourra reverser à une association de son choix.

Comment Giveassurance peut il se faire connaitre sans un budget publicité ?  Giveassurance  a établi des collaborations avec des associations importantes telles qu’Habitat for humanity par exemple. Ceux sont ces associations qui se chargent de promouvoir le site Giveassurance en espérant recevoir des dons de la part des assurés.

Givesurance

L’accélérateur de Barclays met le turbo

Barclays a mis en place un système d’accompagnement pour les jeunes pousses. En d’autres termes, pendant 13 semaines, ils bénéficient d’un hébergement, d’un mentorat, d’une liste de contacts et d’une assistance dans le développement de leur projet. Dans quel but ? Celui de transformer le secteur financier.

Elle  s’apprête à inclure dans ses programmes de recrutement de jeunes diplômés la plate-forme ludique d’apprentissage et d’évaluation de StockFuse, reposant sur un moteur de trading virtuel.

Ou encore, elle utilise les usages de bitcoin avec Safello, dont le service de change trans-européen a déjà conquis plus de 20 000 clients.

Barclays

Une banque entièrement mobile

La banque Atom bank propose une offre 100% mobile. En  effet, elle a pour but de  concevoir, pour les particuliers et les entreprises, une expérience transparente et intuitive, promouvant un modèle à bas coût, rendu possible par l’efficacité de ses infrastructures. L’ouverture d’un compte bancaire se fera sur notre propre smartphone. Le reste des services proposés par Atom Bank ne sont pas encore connu… encore un peu de patience !

Atombank

Deutsche Bank : 3 labs d’innovation en plus !

La banque Allemande Deutsche Bank a décidé d’ouvrir 3 labs d’innovation en Allemagne, au Royaume Uni et aux Etats-Unis. L’objectif est de sortir 500 idées de start-up par an. Trois partenaires permettront de piloter les 3 labs : Microsoft à Berlin, HCL à Londres et IBM dans la Silicon Valley. Ces coopérations vont permettre d’apporter à la Deutsche Bank  de l’expérience et une contribution financière et logistique.

Deutsche Bank

LHV bank et la technologie Bitcoin

La banque estonienne LHV s’est intéressé de plus prêt à la technologie bitcoin. Elle a émis 100 000 euros de créances garanties sur la « blockchain », le socle technique fondamental de bitcoin. Concrètement, le CUBER Wallet est un porte-monnaie mobile hybride accessible à tous, même si une partie de ses fonctions est initialement réservée aux clients de la banque (les virements depuis et vers un compte bancaire par exemple) Toutes les opérations seront enregistrées sur la blockchain. Le commerce de proximité ou en ligne est également envisagée par ses développeurs.

BitCoin

StartupBootCamp

Que propose ?

En échange de 8% de leur capital, les heureuses élues bénéficieront d’un subside de 15 000 euros (!) et d’un accompagnement de 3 mois, comprenant un espace de travail, un mentorat actif, un accès à un réseau d’investisseurs potentiels et de partenaires industriels. L’objectif est de donner la possibilité aux entreprises naissantes d’affiner leurs modèles d’affaires pendant ce séjour.

 StartupBootCamp

La révolution NewB commence !

Une banque coopérative voit le jour : la NewB.  Son premier produit ne va pas tarder à sortir : une carte de paiement. C’est plus particulièrement une carte prépayée. L’avantage de celle-ci est que le porteur de la carte ne pourra jamais vivre à crédit et contrôlera son budget. De plus, les achats sont anonymes donc la vie privée du consommateur est protégée. Il faut ajouter que NewB compte étendre ses services en mettant en place des plafonds de dépenses, l’interdiction de payer pour certaines catégories de produits …

Au total, NewB a déjà rassemblé 50 000 coopérateurs et un capital dépassant les 2 millions d’euros.

NewB

Bank of America contre la fraude

Afin de lutter contre la fraude, Bank of America envoie des notifications via son application mobiles lorsque celle-ci soupçonne une transaction frauduleuse sur leur carte de crédit ou de débit. En cas d’erreur de la part de la Bank of America, l’utilisateur peut immédiatement rectifier l’erreur.

BAnk Of America

Scroll To Top