Comment analyser un projet sur une plateforme de crowdlending

Les informations sur l’entreprise qui recherche un financement via le crowdlending dépendent de la plateforme ; je vous propose de détailler de façon générale le principe de l’analyse financière. Ce diagnostic doit permettre d’analyser l’entreprise, afin d’appréhender et de s’interroger sur les principaux risques qu’elle assume.  Sur quelle base d’informations financières et économiques peut-on se baser ? A partir des documents comptables et financiers de synthèse mis à disposition par la plateforme (bilan, compte de résultat, tableau de flux) ou les données économiques (détention du capital, contexte juridique et historique dans lequel elle évolue, ses produits ou services, ses marchés, sa structure de production, le personnel, ses perspectives et prévisions de croissance à long terme), un diagnostic financier peut être établi. D’autres informations extra financières peuvent donner des renseignements sur l’entreprise comme la politique générale, son organisation, son management, sa politique commerciale, de communication, ses rapports avec ses différents partenaires (fournisseurs, clients, banquiers ..), des publications de presse, des études sectoriels.

L’analyse de la structure financière et de l’équilibre financier doit permettre de porter un jugement sur la liquidité et la solvabilité de cette dernière. Cette analyse est réalisée à partir de ratios et d’indicateurs qui peuvent être décisifs dans sa décision de prêter à cette entreprise. Nous pouvons citer les ratios de liquidité, les rations d’indépendance financière, les ratios d’endettement, le besoin de fonds de roulement.. ou encore les soldes intermédiaires de gestion (taux de variation du chiffre d’affaires, production de l’exercice, marge commerciale, excédent brut d’exploitation, capacité d’auto financement..). Pour permettre à la communauté des Prêteurs d’une plateforme de crowdlending de prendre sa décision en toute connaissance de cause, il est nécessaire et obligatoire que les informations sur les derniers résultats financiers (liasses fiscales des deux dernières années) de l’entreprise qui emprunte soient en libre accès.

En synthèse, il est important d’étudier à minima les critères principaux cités dessus, en se rappelant la règle des 5M : Man (pour les dirigeants d’entreprise : âge, ancienneté dans la gestion..), Management (ressources de l’entreprise), Marché (sur quel secteur d’activité est positionné l’entreprise, est il en croissance ou en crise), Marchandise ou Produit (quel est le produit ou le service proposé), Money (santé financière de l’entreprise).

PretUp – 15 mars 2015

Usine

Mode d’emploi pour diminuer le risque dans le crowdlending

Pour tout épargnant qui souhaite investir dans le financement participatif, il est utile de rappeler les règles de base pour diminuer le risque dans le crowdlending, à l’image des investissements en bourse.

Le crowdlending, ou prêt rémunéré à destination des entreprises en crowdfunding, permet à des particuliers de financer ensemble des projets d’entreprises et de recevoir en retour des remboursements avec un taux d’intérêt brut de 5% à 12%, soit des taux bien supérieur à celui de l’épargne entièrement sécurisée (livret A, LDD, fonds euros en assurance vie).

Ces taux élevés ont pour objectif de couvrir le risque de défaillance (redressement judiciaire, liquidation judiciaire) de l’entreprise qui emprunte sur la plateforme. Dans le cas où l’entreprise se retrouve dans ces situations, la probabilité de récupérer son investissement devient de plus en plus faible, car les créanciers privilégiés (Fisc, salairiés de l’entreprise..) sont prioritaires vis à vis des créanciers chirographaires (créancier simple ne disposant pas de sûreté particulière dans lequel se retrouve les investisseurs en crowdlending).

Même si le crowdlending permet de diversifier le risque sur de nombreux prêteurs, la diversification des investissements sur de nombreux projets permet à chaque prêteur de limiter son propre risque.

Il est ainsi préférable d’investir 50€ sur dix projets que 500€ sur un seul projet. Pour aider sa communauté de prêteurs, PretUp a fixé le montant minimum d’une offre de prêt à 50€, permettant à tout le monde de miser des petites sommes dans des projets d’entreprises.

PretUp classe également les projets d’entreprise par classe de risque : A correspond aux entreprises les plus solides, E pour les entreprises avec un profil de risques plus fragile. Cette notation fixe le taux auquel l’entreprise peut emprunter sur la plateforme. Ainsi, un projet présenté sur PretUp avec une note E aura un taux plus élevé qu’une entreprise avec une note B. Plus le risque est élevé, plus le taux d’emprunt sera important. Sur les plateformes étrangères de crowdlending (Funding Circle au Royaume Uni ou Lending Club aux Etats-Unis), on observe un taux de défaut autour de 1 à 2%.

Comment PretUp sélectionne les dossiers présentés ?

Nous travaillons à réduire le risque par une stricte pré-sélection des dossiers qui nous sont envoyés. Nous collaborons pour cela avec des fournisseurs de données financièrres, qui nous permettent de connaître rapidement la santé financière de l’entreprise . Nous vérifions  précisément les données des entreprises(ses derniers résultats, ses comportements dans les délais de réglèments clients & fournisseurs)  pour éliminer la fraude et le blanchiment d’argent.  Nous évaluons ensuite chaque dossier sur la base de la qualité du management, la validité du projet (à quoi va servir l’emprunt), l’environnement de l’entreprise (ses concurrents) et sa capacité de remboursement.  Tous ces éléments présentés sur la plateforme permettent aux Investisseurs PretUp d’investir dans des projets PME en croissance.

PretUp – 3 mars 2015

Teamwork Six People

Scroll To Top