Orange Bank et Banque Postale, les nouveaux entrants qui souhaitent bouleverser le marché du Mobile Banking

Logo

Suite à sa stratégie de diversification, l’opérateur télécom Orange donnera naissance à Orange Bank au premier semestre 2017 dans l’Hexagone, une apparition qui pourrait bouleverser le marché du mobile Banking. La banque postale de son côté se prépare pour le lancement de son nouveau mobile Bank entre mai et septembre 2018 avec l’ambition d’acquérir un million de clients en sept ans.

Le lancement d’Orange Bank, une stratégie bien réfléchie :

Le caractère récent et prometteur du Mobile Banking, a ouvert l’appétit a plusieurs acteurs dont Orange, qui souhaite mettre en oeuvre son nouveau service Mobile Banking baptisé Orange Bank dans les semaines à venir, suite à une présentation du plan stratégique d’orange en mars 2015 réalisée par son PDG Stéphane Richard. Nous citerons les principaux facteurs qui pourront aider à la réussite de cette opération très attendue :
Un bon timing : grâce au nouveau service d’aide à la mobilité bancaire qui entrera en vigueur ce mois-ci, la mobilité bancaire des clients sera facile, et ces les banques elles-mêmes qui prendront en charge les démarches de changement d’établissements bancaires pour le compte de leurs clients, afin d’intensifier la concurrence sur le marché bancaire.
Une clientèle préexistante : le leader du télécom bénéficie aujourd’hui d’une base clientèle très importante en France, il y a donc une forte probabilité que ses millions d’abonnés soient convertis à des utilisateurs de son nouveau service bancaire, ayant un objectif très ambitieux, l’opérateur souhaite atteindre à terme 2 millions de clients en France.
Selon un sondage réalisé au sein des boutiques Orange, avec la participation de 920 clients, 1 client sur 3 est intéressé par l’ouverture d’un compte à la banque orange, et 1 sur 3 souhaite être contacté au moment du lancement, ajoutons à cela les 540 000 consommateurs actuels que va récupérer orange suite à son rachat de Groupama Banque à hauteur de 65% l’an dernier.
Toute une préparation : avant le lancement de sa nouvelle structure, l’opérateur du télécom Orange s’y prépare depuis plus d’un an. 800 conseillers agréés IOBSP (intermédiaire en opérations de banque et services de paiement) sont déjà formés au métier, ainsi que 140 boutiques Orange disponible à l’heure actuelle avec un espace dédié à la souscription.

La Banque postale suivra la même voie :

L’arrivée prochaine d’Orange Bank sur le marché du mobile Banking, précédé de la réussite des néobanques à l’instar de N26 qui revendique déjà plus de 30 000 clients en France, et ou Compte Nickel qui espère atteindre 1 million de comptes au printemps 2018, suite à une affirmation de Hugues le Bret dans un article de Lopinion, poussera naturellement la banque postale à suivre la même voie stratégique pour s’adapter dans ce nouveau contexte qui a tendance à évoluer rapidement.
Selon un article publié sur lesEchos la semaine dernière, la banque postale souhaite conquérir 1 million de clients d’ici 2025, avec un service bancaire 100% en ligne, qui s’adresse en premier lieu aux jeunes actifs âgés de moins de 35 ans, urbains et « connectés ».
« Nous visons une clientèle la plus large possible et aussi beaucoup les jeunes. On en attend beaucoup », avait déclaré le président du directoire de la banque postale Rémy Weber, lors d’une conférence de presse, sans vouloir donner plus de commentaire. Il avait ajouté qu’il y aurait « sûrement une marque distincte » pour cette banque.

PretUp / 22 février 2017