Les jours fériés et l’économie : Qu’en est-il ?

Cette année les 3 jours fériés tombent en pleine semaine, cela est relativement coûteux pour l’économie française.

A cause du coût que ces jours fériés engendrent, le MEDEF souhaiterait en supprimer deux sur les onze que compte la France pour relancer la croissance de près de 1%. Nous pouvons remarquer que l’impact est réel notamment au mois de mai : fête du travail 8 mai, l’ascension et la Pentecôte.

Le 1 er et le 8 mai sont tombés des mercredis, selon l’INSEE il s’agit du jour de la semaine qui pèse le plus lourd sur l’économie, car un jour chômer en pleine semaine entraîne souvent deux jours de repos supplémentaires. Ce qui entraîne une semaine de deux jours ouvrés payée à cinq. En 2014, l’OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques) avait calculé que le coût de trois ponts successifs, comme ici en mai, pouvait monter jusqu’à 0.19 point de PIB, soit 4 milliards d’euros.

Mais les jours fériés ont aussi certains avantages non négligeables, en effet certains secteurs d’activités comme le tourisme et la restauration n’en tirent que des bénéfices. Selon l’Insee, au total, en prenant en compte la place du jour dans la semaine ainsi que les secteurs florissants sur la période, un jour férié aurait donc un impact de 0,06% sur le PIB.

PretUp / 03 mai 2019