La transformation numérique, un casse-tête à financer ?

Le numérique a actionné un changement d’envergure dans le monde de l’entreprise. Il est aujourd’hui vitale pour l’ensemble des professionnels, PME/TPE ou grands groupes, de procéder à une modification de leur structure en y incorporant le marché numérique et en utilisant les nouvelles technologies.

Les investissements dans le numérique ne représentent pas toujours un poste de dépense lourd pour les entreprises. Pour les TPE/PME, il peut s’agir d’investir dans une nouvelle solution de paiement (notamment mobile), s’assurer de la présence de l’entreprise sur internet et les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) pour permettre davantage de visibilité à l’activité ou de mettre en place un marketplace pour répondre à la demande toujours plus croissante des achats sur Internet, de mettre en place un système de fidélité.

Mais pour d’autres besoins, s’adapter au monde numérique peut représenter un investissement important pour l’entreprise. Les grands groupes disposent généralement de la trésorerie suffisante pour lancer cette évolution (nouveau logiciel interne, équipements en nouvelles technologies pour les salariés, nouvelle expérience client) et les start up arrivent à séduire les investisseurs grâce à leurs projets disruptifs, ce qui leur permet d’obtenir des levées de fonds leur permettant de faire ce type d’investissement.

En revanche, les TPE/PME ayant déjà un historique, situées sur un marché déjà existant  ne disposent généralement pas des capitaux propres suffisant pour gérer ce virage numérique et pérenniser leur activité. C’est alors que la question du financement se pose et que les difficultés commencent.

En effet, il s’avère que les banques et les fonds sont assez frileux pour financer ce type d’investissement.  Ils préfèrent financer du matériel, sur lequel ils peuvent prendre une garantie pour sécuriser le financement. De plus, la méconnaissance  de ces acteurs fait qu’ils préfèrent avancer en terrain connu sur un marché qui leur rapporte. Il faut bien comprendre que ce type d’investissement n’est généralement pas pour se diversifier et augmenter le rendement de l’entreprise mais bien pour assurer la survie de l’entreprise. Il y a donc une réelle prise de conscience à avoir pour permettre aux chefs d’entreprise d’être accompagnés dans leur mutation numérique.

Il y a également une problématique comptable : la plupart des investissements dans le numérique vont être passés en charges dans le compte de résultat et n’apparaitront pas dans l’actif de l’entreprise dans le bilan, ce qui peut nuire à l’analyse de la structure financière et freiner les financements potentiels.

PretUp offre à ces entreprises une solution de financement adaptée à leur besoin de mutation en leur permettant d’emprunter auprès des particuliers la trésorerie dont ils ont besoin pour assurer leur transition numérique.

PretUp / 20 juillet 2017