Fintechs et moyens de paiement : Visa ou MasterCard ?

MasterCard visa

Avec la demande des consommateurs, qui ont de plus en plus d’attentes envers les banques en ligne, des néo-banques apparaissent. D’après le rapport de KPMG, les investissements dans les fintechs ont atteint 4.7 milliards de dollars en 2017.

Face à cette opportunité de marché, MasterCard et Visa, veulent se faire une place et devenir le partenaire privilégié de ces fintechs. Des deux côtés des offres se multiplient, afin de séduire les start-up, en soutenant leurs ambitions de développement.

MasterCard était précurseur dans le développement des Fintechs. L’entreprise américaine a été la première à collaborer avec les start-ups en l’accompagnant dans leur développement (on peut citer en France l’utilisation de la CB Mastercard par les sociétés Compte Nickel, Lydia, Lunchr, Quonto, Anytime, Morning..). Elle travaille aujourd’hui afin de toujours améliorer la sécurité des paiements et la lutte anti-fraude. La société a fait des investissements massifs en recherche et développement et se définit en tant que « vraie société technologique d’innovations dans le paiement ».

Visa n’est pas en reste et a contractualisé avec deux nouveaux acteurs de la banque et pas des moindres : Orange Bank et la licorne britannique Revolut. L’accent est donc porté vers l’open banking et les technologies émergentes pour proposer de nouvelles expériences d’achats plus sécurisées.
L’entreprise va lancer un programme d’investissement européen de 100 millions de dollars (soit environ 85.3 millions d’euros) pour soutenir le développement des fintechs européennes.

Même si MasterCard a su prendre le tournant du numérique plus rapidement, Visa reste encore dans la course. En effet, dans les mois à venir une réelle concurrence pourrait se mettre en place.

Des deux côtés des projets sont en cours de développement :

  • MasterCard a lancé son programme « Accelerate », afin de soutenir la croissance des fintechs de toute taille en mettant à leur disposition des outils et des moyens de soutien personnalisés afin de les aider à se développer. La proximité avec ses clients est un point mis en avant par l’entreprise.
  • Visa lance son projet « Fast-Track » pour permettre aux start-ups d’intégrer son réseau 4 fois plus rapidement et avec plus d’avantages (accueil rapide et frais réduit). Actuellement disponible seulement pour les entreprises britanniques, le projet arrivera progressivement sur les autres marchés européens.

PretUp le 07/06/18