Quelles sont les mesures votées du Budget 2018 ?

Budget 2018

Quelles sont les principales mesures du budget 2018 ?

Tout d’abord la taxe d’habitation ; près de 80% des foyers français, soit 17 000 000 de ménages verront leur taxe d’habitation baisser de 30%. Cette baisse se poursuivra sur 2019 et 2020 (par tiers) pour finalement aboutir à la suppression de cette taxe.

Une autre mesure qui a aussi fait parler d’elle est la suppression de l’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune) pour être transformé en IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière). Concrètement, il s’agit d’un impôt qui fonctionne de la même manière que l’ISF mais qui ne s’applique que sur les biens immobiliers, le souhait du gouvernement étant d’inciter les Français à investir dans l’économie réelle. Parallèlement à cela, la taxation de certains biens de luxe (bateaux de plaisance, métaux précieux et voiture de sport) a été augmentée.

C’est LA réforme phare de cette fin d’année 2017 : la mise en place de la Flat Tax. Il s’agit d’une imposition unique de 30% sur tous les revenus issus du capital, à l’exception des livrets d’épargnes réglementés (Livret A, Livret de Développement Durable, Livret d’Epargne Populaire) et du PEA qui restent exonérés, de même que les PEL ouverts avant le 1° janvier 2018 et de moins de 12 ans. Egalement, la réduction d’imposition sur le revenu pour un investissement dans les PME passe de 18% à 25%, mais le plafond maximum reste de 10 000 €. Notons toutefois que les contribuables conservent le choix de leur régime d’imposition : PFU (Prélèvement Forfaitaire Unique – la Flat Tax) ou barème d’imposition actuel, en fonction de ce qui est le plus avantageux pour eux.

Les sociétés verront leur taux d’imposition diminuer, l’impôt sur les sociétés passant à un taux réduit de 28 % (jusqu’à 500 000 €) et à un taux normal maintenu à 33.3 %. La baisse devrait se poursuivre jusqu’en 2022 pour atteindre le taux palier de 25 %.

Concernant la fiscalité énergétique, la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques augmentera de 2,6 centimes par litre de gazole chaque année pendant quatre ans, de manière à être alignée avec la fiscalité qui s’applique actuellement sur l’essence. Egalement, le prix du fioul augmentera de 4,5 centimes par litres (en comptant la TVA).
Sur l’immobilier, le dispositif Pinel et le Prêt à Taux Zéro sont prolongés mais leur champ d’action devient réduit aux zones tendues (zone C pour le dispositif Pinel et zone B et C pour le Prêt à Taux Zéro).

Le gouvernement compte financer toutes ces diminutions d’impôts en réalisant de larges économies : cinq milliards seront économisés sur la Sécurité Sociale, sept milliards seront économisés sur le fonctionnement de l’Etat et enfin 3 milliards seront demandés aux collectivités locales (seulement les 340 plus grosses d’entre elles Par exemple la diminution des APL se fera en complément d’une baisse de loyer des logements HLM. La baisse des effectifs de l’Etat se chiffrera pour l’année 2018 à 1 600 postes.

PretUp le 22/12/2017